Mairie de Languédias.

Accueil > Actualité > Reunion Publique 2015

Reunion Publique 2015

lundi 19 octobre 2015, par Conseil

RETOUR SUR LA REUNION PUBLIQUE 2015

La réunion publique a eu lieu le vendredi 18 octobre, la veille de l’heureuse inauguration de l’espace intergénérationnel et du city-stade.

En voici les détails :

Embellissement de la commune.
Nous avons fait le point sur les avancements concernant cette question, et nommé les chantiers à venir :
rejointoyer les pierres de la fontaine Ste Armelle, bouturer et planter des hortensias, parterres de vivaces plutôt que des bacs à fleurs devant la mairie et au niveau du lotissement du bourg, enjoliver les bandes de terre devant l’église avec des vivaces, de la prairie fleurie, des comestibles ou des sculptures simples en fer forgé.
Les avis divergeaient : nous vous invitons à rejoindre la commission pour participer à l’embellissement de la commune.
Par ailleurs, concernant la place de l’église (réseaux, voirie, aménagement paysager et accessibilité) ainsi que la réhabilitation de la maison des instituteurs et le petit presbytère, nous avons besoin d’une approche globale et des questions budgétaires sont à résoudre. C’est un projet pour les années qui viennent.

Circulation / Sécurité.
Nous avons fait un petit bilan :
A la Beauflais, 5 mesures ont été adoptées avec les riverains après tests et rencontres pour réduire la vitesse :
Passage à 70 avant le panneau « Languédias »,
Des coussins berlinois dans la montée du pont (à valider par rapport à la pente pour deux d’entre eux),
Passer à 30 sur cette zone, et pourquoi pas sur l’ensemble de la commune
Baliser de potelets un chemin piéton qui signale l’entrée dans une zone d’habitation,
Installer un stop rue de la Damiette et un caniveau pour éviter que les graviers ne se retrouvent sur la route.
Nous avons parlé des projets à la Vieux-ville (là aussi, coussins et passage à 30), sur la route de Trédias et sur celle de Trébédan (bandes rugueuses sans doute). L’idée a été formulée de mettre des panneaux « Ici vivent 100 enfants » dans le bourg, ou avec des ardoises dans les villages (au Bos, à Carré, à la Touche…) « Des enfants ici font du vélo ».

Photos passé / présent
L’idée est de pouvoir présenter d’anciennes photos de groupe de Languédiaçais-e-s, à côté de photos prises aujourd’hui dans le même angle avec les mêmes personnes. Nous disposons cependant de peu d’archives photographiques… Jean-Yves se charge de la récolte, c’est affiché à la mairie et nous faisons un appel dans le bulletin : toutes les personnes ayant des photos.

Covoiturages pour Dinan
A Languédias, des personnes font le trajet quotidiennement pour aller travailler : pourquoi ne pas covoiturer ? Lister les conducteurs qui font des trajets réguliers dans le bulletin municipal et sur le site internet, un panneau d’annonce à la mairie ? Kerry Sheppard s’occupe de ce dossier.

Réussir l’intergénérationnel et l’intégration, faire du lien.
A Languédias, comme ailleurs, il y a toujours des barrières entre les gens qui ne se connaissent pas, pour des questions d’âge ou d’ancienneté dans la commune… Nous avons déjà mis en place beaucoup de choses qui vont dans le sens de les faire tomber : événements publics, nouveau terrain des sports. Aussi bien les gens du conseil que les anciens habitants peuvent continuer cependant à « aller à la rencontre » : proposer des apéros-voisins dans les villages par exemple. Le livret d’accueil est prêt, et nous mettrons les nouveaux arrivants à l’honneur au moment des vœux.
Enfin, il nous faut faire connaître les initiatives heureuses qui vont dans ce sens : David Leconte propose des rendez-vous sportifs le jeudi soir au City-stade, l’association Semilla a démarré ses activités de bien être dans la yourte de Kerauvêpres, et des groupes de marche et de course à pied se constituent.

Aménagement de l’étang du Houx.
Nous présentons en quelques mots le projet qui pourrait naître au tertre du Houx, l’ancien site de carrière qui a été racheté par la commune : un espace d’écotourisme à l’échelle intercommunale par exemple.
C’est là aussi un projet à construire ensemble sur plusieurs années ! Une visite officielle est à organiser à destination des habitants où nous pourrons, à ce moment, créer une commission de travail.

Après avoir échangé sur tous ces points à l’ordre du jour, nous avons abordé, pour finir, la question des « migrants » : notre commune serait-elle susceptible d’héberger des familles d’exilées, quittant leur pays à cause d’un conflit – ou, à terme, d’autres questions vitales (climat, montée des eaux, etc.).
Des points de vue divergents ont pu s’exprimer, non sans quelques tensions mais néanmoins avec respect, les un rappelant à quel point la misère touchait aussi les gens d’ici, et qu’il y avait peut-être déjà des actions urgentes à faire dans ce sens, les autres rappelant notre devoir de solidarité à l’égard des populations du monde.